Accéder au contenu

Judas Priest

Vous n'écoutez pas qu'AC/DC dans la vie ! Alors venez discuter de vos autres groupes favoris ici !
Avatar de l’utilisateur
angus
 
Messages: 650
Inscrit le: 05 Fév 2004, 20:00
Localisation: Belfort

Re: Judas Priest

Messagepar angus » 08 Avr 2024, 19:35

Perso j'ai vu 2 très grands et bons groupes !

Avatar de l’utilisateur
bluebell
 
Messages: 1562
Inscrit le: 10 Avr 2006, 22:10
Localisation: Yvelines

Re: Judas Priest

Messagepar bluebell » 09 Avr 2024, 00:15

On a refait le match avec Eugéne à Paris, match nul à la fin du temps réglementaire. 5-5 aux penalties et là, la botte magique, Glenn Tipton a fait une panenka. Judas champion du monde. Metalgod indiscutable.

Image
Toquey si gauses

Avatar de l’utilisateur
Badboy
 
Messages: 936
Inscrit le: 12 Août 2008, 21:44
Localisation: IVRY SUR SEINE

Re: Judas Priest

Messagepar Badboy » 09 Avr 2024, 09:41

Que d'émotions pendant ce concert parisien, :hair: avec mon tshirt de la tournée 1981 sur le dos, j'ai revu Glen avec beaucoup de peine. Le temps passe, cruel. Je trouve très honorable de l'avoir invité mais que c'est triste, bon sang...
"l’appétit vient en mangeant, la soif disparaît en buvant" - François Rabelais (un bien brave homme)
J'y étais : mon blog ;)

Avatar de l’utilisateur
bluebell
 
Messages: 1562
Inscrit le: 10 Avr 2006, 22:10
Localisation: Yvelines

Re: Judas Priest

Messagepar bluebell » 09 Avr 2024, 16:50

Voici une autre image. Moi, je suis sûr que Glenn Tipton jouait, pas vite, pas franc du collier mais il a fait une gamme penta et j'ai bien vu que les autres jeunots ils tenaient juste la rythmique pendant ce temps.

Image
Toquey si gauses

Avatar de l’utilisateur
samcdc
 
Messages: 3847
Inscrit le: 08 Fév 2004, 19:21
Localisation: Tirelipimpon sur le Chihuahua

Re: Judas Priest

Messagepar samcdc » 09 Avr 2024, 19:08

Oui Glenn était bien branché dans la sono !
Ca f’rait plein de jaloux / Qui n’en ont pas du tout / Ca f’rait plein d’envieux / Qui n’en ont pas chez eux / Ca f’rait plein de méchants / Qu’en ont pas de si grand / ca f’rait plein de badauds / Qu’ont rien vu d’aussi beau

Avatar de l’utilisateur
bluebell
 
Messages: 1562
Inscrit le: 10 Avr 2006, 22:10
Localisation: Yvelines

Re: Judas Priest

Messagepar bluebell » 09 Avr 2024, 19:13

Toquey si gauses

Avatar de l’utilisateur
blackice
 
Messages: 1720
Inscrit le: 04 Juin 2009, 23:37
Localisation: Grenoble (Foot) 38

Re: Judas Priest

Messagepar blackice » 10 Avr 2024, 00:11

Perso, tous ces groupes issus de la "Création" de ce courant musical (hard-heavy-metal) ont souvent plus de crédibilité aujourd'hui, à 70 balais passés pour la plupart, que lorsqu'ils avaient la quarantaine, sans doute plus préoccupés à leur vie de famille, moins "sex drug et RNR" vs leurs débuts, les productions discographique s'égarant souvent.

Les gosses ont grandi, et la plupart de ces groupes reviennent en force (relative vs l'age des leurs membres, on est d'accord), mais les mecs au final ne savent faire que ça, ce sont de vrais passionnés, les comptes en banques sont pleins, et ils ont envie, cf Lemmy, de "claquer" sur scène tout en tentant de retrouver un poil de créativité.

Pour ça, respect total envers tous ces zicos qui nous permettent de passer de beaux moments auditifs et visuels.

Le com "facebook" qui me débecte : "il faut savoir tirer sa révérence". Bah non, ils font ce que bon leur semble. J'en ai pour exemple un pôte, gros fan, qui a vu Renaud il y a peu, qui n'est ni aveugle, ni sourd, mais qui a passé un excellent moment car beaucoup d'émotion. Avec notre groupe favori, je dois avouer que j'ai versé ma larme en 2015 lors du premier concert de la série, je ne pensais plus les revoir, et en 2016 à Lisbonne, pareil, mais pour l'absence de sir Brian... Je ne parle même pas d'un Ozzy avec Black Sabbath (Hellfest 2016) devenir dingue - pléonasme - se mettre à 4 pattes et faire des ruades. Dingue. Et attachant à la fois. Comme l'apparition de Tipton vendredi dernier.

^^

PS : pendant ce temps, le gratteux de S*b/t*n se gratte les balloches en plein solo, et les notes continuent de défiler. Ou M*n-w+r tousse et ne monte pas sur scène alors qu'un public a payé pour LES voir. Bref.

re ^^
Ironie du moment. Alors que chez le patron, le cognitif a lâché, c’est l’affect de ses fans qui est mis à rude épreuve. C’était plus qu’un concert, c’était une plongée en chacun de nous. Et là, personne ne détient la vérité absolue. Arnukem.

Avatar de l’utilisateur
blackice
 
Messages: 1720
Inscrit le: 04 Juin 2009, 23:37
Localisation: Grenoble (Foot) 38

Re: Judas Priest

Messagepar blackice » 10 Avr 2024, 00:12

samcdc a écrit:Oui Glenn était bien branché dans la sono !


Je suis content. Surtout pour lui.
Ironie du moment. Alors que chez le patron, le cognitif a lâché, c’est l’affect de ses fans qui est mis à rude épreuve. C’était plus qu’un concert, c’était une plongée en chacun de nous. Et là, personne ne détient la vérité absolue. Arnukem.

Avatar de l’utilisateur
Jeff 59
 
Messages: 1119
Inscrit le: 24 Nov 2012, 19:40
Localisation: Lausanne

Re: Judas Priest

Messagepar Jeff 59 » 10 Avr 2024, 07:08

Petite review de presse 8)
Seul bémol de la soirée le son était middle,

Soirée metal old school et 100% british mercredi 3 avril à la St. Jakobshalle de Bâle avec trois groupes qui auraient pu arrêter de tourner il y a longtemps, mais qui propagent encore le genre, forts d'une caution historique. Pour le plus grand plaisir des 8700 fans présents. On parle de Judas Priest, Saxon et Uriah Heep, un demi-siècle de carrière et une influence indéniable sur le heavy et le hard.


https://www.lematin.ch/story/concerts-pres-de-9000-metalheads-a-bale-103078718
‘’Sur votre guitare, sciez tout ce qui ne vous est pas utile. Sur la mienne, je n’ai gardé que le volume, et encore..’’ Malcolm Young.

AC/DC s’imprègne dans votre cerceau pour la vie, comme un tatouage sur la peau . Mark Opitz, Co-Producteur Powerage

Avatar de l’utilisateur
TI TAN
Staff H2ACDC
 
Messages: 14075
Inscrit le: 14 Fév 2004, 11:24
Localisation: Valence

Re: Judas Priest

Messagepar TI TAN » 10 Avr 2024, 07:43

Merci "Blackice" pour ton Post :/:
Image

Avatar de l’utilisateur
Judge Dan
Staff H2ACDC
 
Messages: 10846
Inscrit le: 05 Fév 2004, 05:16
Localisation: Hibiscus Island

Re: Judas Priest

Messagepar Judge Dan » 12 Avr 2024, 09:47

Ouaip, bravo Blabla... :clap:
Perso, je laisse décanter cette d'ores et déjà légendaire soirée, tellement de choses m'ayant traversé corps et esprit. J'y reviendrai tranquillement et écritement dans un moment.
By chiling woods I stand
A grimly sound of naked winds.

Avatar de l’utilisateur
iron31
 
Messages: 221
Inscrit le: 28 Sep 2009, 11:53
Localisation: Toulouse

Re: Judas Priest

Messagepar iron31 » 12 Avr 2024, 11:23

Superbe review et photos de mon ami Phil admin du BSF, je vous la partage, Judas et Saxon!!!!!!!!!

Toujours un régale de le lire, un master :hair: :hair: :hair: !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Phil a écrit:JUDAS PRIEST / SAXON : Paris, Zénith, 8/4/24

Ca y est, tous mes péchés ont été pardonnés par Père Rob et c'est dire s'il y en avait. Le premier péché parmi tant d'autres résidait dans le fait de ne pas avoir été présent lors du dernier passage des Birminghamiens en 2019 et ce, malgré une tentative désespérée et............... désespérante de récupérer le précieux sésame, je m'étais vu repartir à la casa tout penaud,  la queue entre les jambes (voyons, Phil.........des enfants pourraient te lire......). Les autres péchés ? Eh ben, on n'en parlera pas. :lol: 

Cette fois-ci, je m'y étais pris en temps et en heure pour me procurer un billet et m'étais ensuite rendu au Zénith relativement tôt pour y distribuer la bonne soixantaine de flyers du Thin Lizzy Fest # 2 et ce, au nez et à la barbe des vigiles qui finirent par me sermonner sous prétexte que je ralentissais la "Phil"......

Par ailleurs, ce qui m'avait sans doute décidé plus rapidement, ce fut la présence de Saxon en co-headlining. Point d'Uriah Heep comme sur certaines autres dates européennes mais bon, on le sait, la France demeurera encore et toujours le parent pauvre du rock en Europe. 

Forts d'un excellent nouvel album intitulé Hell, Fire And Damnation à défendre en live, Saxon retrouvait le Zénith après 38 ans où en 1ère partie, rappelez-vous, ils avaient "emmené" dans leurs valises, les redoutables guerriers du Pays du Soleil Levant à savoir Loudness.

Ah, Saxon, l'un des groupes que j'ai le plus vus, arbore un impressionnant backdrop représentant le logo du groupe. Sans doute en aurait-on aimé un avec la sublime pochette du dernier album ? Mais bon, le groupe n'était pas en tête d'affiche cette fois-ci. Pas besoin non plus de faire dans l'esbrouffe pour se donner à fond en live. 

La dernière fois que j'ai vu nos amis originaires de Barnsley, remontait au 9 décembre 2022 pour la tournée de ce fabuleux album intitulé Carpe Diem. Biff et ses compères nous avaient alors offert un show intense, haletant et puissant. 

Les lumières s'éteignent à l'heure indiquée. Alors résonne dans un Zénith bien rempli The Prophecy, une intro inquiétante du dernier-né, suivi d'une version percutante à souhait du morceau-titre, Saxon entre alors sur scène devant un public en délire tout acquis à sa cause, public qui n'a même pas le temps de souffler une seule seconde compte tenu du rouleau compresseur insuflé par Motorcycle Man interprété tête baissée par un Biff dont la voix ne semble pas bouger avec les années. Ce qui réjouit ma fille aînée, désireuse de voir Saxon, qui, pour le coup, m'a accompagné et d'entrée de jeu, celle-ci se dit conquise par leur prestation. Elle applaudit à chaudes mains, saute à pieds joints et se fait même entendre avec une énergie sans failles.

Alors quid du nouveau guitariste, débauché de Diamond Head ? Pas franchement nouveau le Brian Tatler puisque la plupart d'entre nous le connaissent via des albums comme Borrowed Time. 
Eh bien, il s'en sort plutôt bien sur les soli qu'il effectue en lieu et place de Paul Quinn. 

A l'un des pionniers de la NWOBHM, on accorde une petite heure, ce qui à mon avis, n'est pas suffisant pour un groupe comme Saxon. Par conséquent, se concentrer sur l'essentiel va s'avérer être de mise. Revenir sur les fondamentaux, tel est le mot d'ordre lancé par Biff et ses comparses : Sacrifice, And The Bands Played On ainsi que ces superbes extraits de Hell, Fire And Damnation, There's Something In Roswell et Madame Guillotine nous sont présentés dans des versions particulièrement tranchantes, et cela on peut l'espérer, seront peut-être appelés à devenir des titres-phare (on l'espère en tout cas) dans le répertoire des Anglais pour le temps qu'il leur reste à se produire en live. 

Après les futurs "Classics", le combo s'oriente invariablement vers une cascade de "Real Classics" tels que Heavy Metal Thunder, Strong Arm Of The Law, Crusader, Dallas 1 PM, Denim and Leather, Wheels Of Steel (relativement écourté) et tout naturellement Princess Of The Night. Choix judicieux s'il en est, le groupe a su sélectionner les incontournables tels que ceux cités plus haut. Néanmoins, il y aura toujours parmi nous des esprits tatillons et insatisfaits pour dire : "Ah bah, il manquait 747 Strangers In The Night ou bien encore 20000 Feet". C'est chiant, les vieux, nan ? :lol: En tous les cas, il y a une chose qui est sure, Messieurs, revenez le plus souvent possible. Nous serons toujours là pour vous accueillir chaleureusement.

Image


Image

https://www.setlist.fm/setlist/saxon/20 ... b9e3e.html

Place donc à Judas Priest pour lesquels la scène s'est considérablement agrandie avec le fameux trident qui s'incline à l'horizontale au dessus de nos têtes. La longue intro illustrée par War Pigs du Sab, plonge le public dans une impatience grandissante voire une espèce d'hystérie à peine contrôlable. 

En hors d'oeuvre de cette Grand'messe, Panic Attack (futur classique ?) et son riff martial ravissent un public parisien toujours aussi enthousiaste. Il est plaisant de noter que Richie Faulkner, avec les années, s'impose de plus en plus en tant que talentueux guitariste soliste au sein du groupe, n'hésitant pas à rajouter sa propre patte sur ses solos qui s'avèrent incisifs et précis. Ian Hill, toujours en retrait, maltraite sa basse comme il l'a toujours fait tandis que Scott Travis, juché sur une plateforme, offre au public parisien une prestation de.......haut vol...

Etonnamment, You've Got Another Thing Comin' apparaît assez tôt dans la setlist, un titre qui, jusqu'ici, a été interprété 1242 fois par le groupe de Birmingham depuis sa publication sur Screaming For Vengeance. 
Grinder man, un membre historique du BSF (Black Sabbath Forum), que je n'avais point vu depuis le 2 décembre 2013, date du concert du Sab au POPB (encore un concert appelé à devenir légendaire qu'il ne fallait en aucun cas manquer) est bel et bien présent dans la fosse et ne se prive pas de chanter à gorge déployée tous les lyrics du morceau. Rapid Fire, quant à lui, emporte tout sur son passage à tel point que  la foule et même les écrans s'enflamment à vue d'oeil suivi d'un Breaking The Law repris massivement par un public qui s'égosille sur le célibrissime refrain. Alors la voix de Rob, qu'en est -il ? Sans être doté de celle de ses vertes années, le légendaire vocaliste me paraît être plus "dans le ton" qu'en 2009 lors de la tournée Nostradamus. 

Lightning Strike, bien ancré dans la setlist de la tournée précédente, nous rappelle à notre bon souvenir l'excellent précédent album à savoir Firepower qui, à l'époque de sa sortie, avait suscité un réel enthousiasme de la part de la critique spécialisée et ce, depuis le retour aux affaires priestiennes de Rob Halford en 2003. On aurait sans doute préféré le morceau-titre ou bien le très accrocheur Never The Heroes mais bon, on est vieux donc ch...ts....... :lol:

Très heureux aussi de ré-entendre Love Bites de Defenders Of The Faith sur laquelle le Metal God s'acquitte d'une très bonne interprétation notamment sur les passages hurlés. Screaming For Vengeance, album essentiel dans la discographie du Priest, n'est pourtant pas en reste car voici qu'après avoir revisité You've Got Another Thing Comin', Andy Sneap et Richie Faulkner se chargent d'exécuter un Devil's Child, titre ô combien accrocheur qui aurait pu à l'époque chatouiller les charts internationaux mais bon, il n'en fut rien.

La saison printanière bat son plein et par conséquent il s'avère logique de procéder à un déterrage ou un débroussaillage en bonne et due forme avec Saints In Hell issu du monumental album sorti en 1978. Ce morceau avait été interprété live pour la dernière fois à la Mohegan Sun Arena de Wilkes-Barre. Tout le monde l'aura bien compris, je veux parler de Stained Class. Qu'il est donc bon de le ré-entendre en ce jour béni.

Promotion oblige de cet incroyable album qui a pour nom Invincible Shield dont le but avoué est sans doute de nous protéger de la pitoyable musique diffusée sur certaines radios, le Priest s'attèle à une très bonne version de Crown Of Thorns pour ensuite se défouler sur un Turbo Lover qui, rappelons-le, avait en son temps été source de division parmi les fans. Le temps a passé et la réédition en 2017 de l'album Turbo a permis de réconcilier tout ce petit monde. Re-promotion cette fois-ci avec le morceau-titre qui lui, ne fait pas de détails et porte en lui l'image d'un opus ô combien réussi et cela, le public en est conscient car il lui accorde une généreuse ovation à son terme.

Ce qui suit est un MONUMENT à lui-seul. Victim Of Changes dont l'interprétation suscite à chaque fois un réel engouement, remplit fort bien sa mission de MEGA-CLASSIQUE du groupe. Les deux artilleurs en chef se complètent fort bien et ce, malgré l'absence des vétérans KK Downing et Glenn Tipton, Rob lui, exploite pleinement les capacités vocales dont il est encore doté aujourd'hui et la section rythmique incarnée par Ian Hill et Scott Travis bastonne grave. 

Un autre classique qui surgit de nulle part, c'est la reprise de Fleetwood Mac superbement exécutée, The Green Manalishi (With the Two Prong Crown). Et là, ce qui fait suite au morceau emblématique du Mac, autrement dit sur Painkiller, va se révéler apocalytique à la fois sur scène et dans la fosse. Sur scène, c'est tout bonnement phénoménal. Dans la fosse, ça l'est un peu moins avec des types qui n'ont qu'une seule préoccupation : organiser un circle pit pour faire ch... euh importuner le monde. Certains sont enthousiastes certes, mais d'autres ne sont pas dans la même perspective, se trouvant dans une dimension parallèle attenante au Royaume du Roi Heineken. Je craignais cet instant bien avant le concert.

Après une courte pause, Rob et ses amis reviennent sur un The Hellion/ Electric Eye d'anthologie. Et puis au loin, le vrombissement, je dirais même plus le rugissement de la moto conduite par un Halford très en verve, annonce un Hell Bent For Leather d'excellente facture.

Le show va se terminer sur un grand moment d'émotion. Glenn Tipton dont on connaît l'état de santé précaire, monte sur scène pour interpréter avec une extrême concentration qui est la sienne, les deux derniers titres Metal Gods et Living After Midnight, titres repris en choeur par un public qui chavire de bonheur. On ne pouvait pas rêver de meilleure conclusion pour cette Grand' Messe. Il est sûr que ce concert restera longtemps dans les mémoires métalliques, raison pour laquelle il fallait y être. Amen !!!

Image

Image

Image

https://www.setlist.fm/setlist/judas-pr ... b9e3f.html


:: Iron31, j'ai édité un certain nombre de photos, elles nous bouffent de l'espace et il y en a des centaines sur le net :wink: :: JD ::

Avatar de l’utilisateur
bluebell
 
Messages: 1562
Inscrit le: 10 Avr 2006, 22:10
Localisation: Yvelines

Re: Judas Priest

Messagepar bluebell » 12 Avr 2024, 17:38

iron31 a écrit: (...)

Phil a écrit:JUDAS PRIEST / SAXON : Paris, Zénith, 8/4/24
(...)
Dans la fosse, ça l'est un peu moins avec des types qui n'ont qu'une seule préoccupation : organiser un circle pit pour faire ch... euh importuner le monde. Certains sont enthousiastes certes, mais d'autres ne sont pas dans la même perspective, se trouvant dans une dimension parallèle attenante au Royaume du Roi Heineken. Je craignais cet instant bien avant le concert.


Belle chronique mais ce commentaire m'interpelle.
Moi j'aime bien les cercle pits et tout le bazar des premiers rangs.
S'il n'y avait pas, je ne comprendrais pas.
Je ne dis pas que j'y participe avec un engagement sans faille. Sinon mes vieux genoux seraient morts. Mais ça fait forcément partie du truc et c est bien.
Toquey si gauses

Avatar de l’utilisateur
Badboy
 
Messages: 936
Inscrit le: 12 Août 2008, 21:44
Localisation: IVRY SUR SEINE

Re: Judas Priest

Messagepar Badboy » 18 Avr 2024, 11:50

La liberté s'arrête lorsqu'elle nuit à celle d'autrui. Tu peux t'éclater en concert sans forcément martyriser les autres auditeurs qui ne sont pas forcément en capacité de tout subir. Pour le reste de mes impressions, je vous invite sur mon blog... :punk:
"l’appétit vient en mangeant, la soif disparaît en buvant" - François Rabelais (un bien brave homme)
J'y étais : mon blog ;)

Avatar de l’utilisateur
angus
 
Messages: 650
Inscrit le: 05 Fév 2004, 20:00
Localisation: Belfort

Re: Judas Priest

Messagepar angus » 18 Avr 2024, 19:37

Lyon le 5 avril

Image

Image

Image

Précédent

Retour vers Autres groupes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 18 invités